Publié le : 07 July 2013
Pays : Argentina       Auteur : Lory

Argentine

SALTA - 04 février 2013 :

Un jour pour souffler et faire notre lessive. L'expérience du jour c'était justement la laverie, car lorsque nous avons récupéré nos affaires et bien, nous avons aussi récupéré les affaires d'autres personnes, depuis, nous comptons et notons toutes nos affaires ;). Ici, on se croirait dans une ville d'Europe, des cafés et des terraces un peu partout, puis au coin d'une rue, un édifice aux couleurs vives nous ramène en amérique du sud. Notre prochaine destination en Argentine sera Puerto Igazu. Nous parcourrons ces ~1200 km en 2 étapes, d'abord nous prendrons un bus jusqu'à Posadas et ensuite un autre jusqu'à Puerto Igazu où nous arriverons demain aux alentours de 18h00.

IGUAZU - 07 février 2013 :
Iguazu
Iguazu

Programme du jour, (et oui, parfois nous avons un programme) les chutes d'Iguazu ! (ou plutôt les 275 cascades). La plus haute d'entre elles atteint les 80 m de hauteur. On l'appelle la Garganta del Diablo « gorge du Diable ». 80% des chutes se trouvent du côté argentin. Une merveille naturelle inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1984. Evidemment, c'est un lieu fort touristique, qui dit touristique dit: "cher !". Alors première action aller acheter un pique-nique. Un bon sandwich bien sec à la viande (Nadia, cela m'a rappelé notre sandwich à la Morue qu'on avait mangé à l'aéroport en Guadeloupe avant d'arriver en République Dominicaine ;), Tu te souviens ?) 2 empenadas, un paquet de biscuits et une bouteille d'eau. Ensuite direction le bus qui nous emmènera sur le site. Notre visite dans le parc commence avec la rencontre de la faune, des papillons, pleins de papillons, des coaties, des coaties partout (malgré les panneaux, il y aura toujours des gens qui leur donneront à manger. C'est dommage, la nature leur offre toute la nourriture nécessaire et de bien meilleures choses). Puis un grondement se fait entendre, ouuuuh, ça y est ! on approche ! On avance, on avance et waouhh ! Splendide, magnifique, grandiose, c'est génial, le sourire s'affiche sur les visages. Des quantités d'eau impressionnantes coulent sur la roche et la végétation, qui, se désaltérant de celles-ci, pousse partout, un vrai jardin d'Eden (oui, enfin si on fait abstraction du monde :0)). Toutes nos balades dans le parc seront sur le même ton, des chutes, de la verdure et évidemment des arcs-en-ciel, mais aussi des oiseaux, un gros poisson, une tortue, un crocodile et toujours autant de papillons. C'était une belle journée, pleins de belles images.

  • Un coatie
    Un coatie
  • Les jumelles
    Les jumelles
  • Un locataire
    Un locataire
  • Les voisines
    Les voisines
  • Un point de vue
    Un point de vue
  • En face, le Brésil
    En face, le Brésil
  • Un peu, beaucoup
    Un peu, beaucoup
  • Passionnément d'eau
    Passionnément d'eau
BUENOS AIRES - 10 février 2013 :
Buenos Aires
Buenos Aires

Nous avons rendez-vous chez notre 1er couch-surfeur qui est en faire une couch-surfeuse prénommé Maria. Elle habite à environ 30 minutes du centre ville. Son travail et sa passion sont les effets spéciaux (elle a plein de films d'horreur). Nous avons l'adresse et le no du Bus à prendre. Après avoir tourné un peu, nous trouvons enfin l'arrêt de bus. Un couple qui attendait le même bus que nous, nous informe que les transports publiques se paie avec une carte spéciale ou avec des pièces de monnaie. Nous, évidemment, on a que des billets, on essaie de faire de la monnaie, mais personne n'a de pièces, ils ont tous une carte. Très chaleureusement, le couple nous offre le trajet et nous indique où descendre. Maria nous a fait découvrir son quartier et les marchants locaux, c'était très sympa. Les jours qui ont suivit, nous sommes allés au centre ville chez Martin notre 2ème couch. Il habite en haut d'une tour en plein centre ville. Ils nous a fait découvrir le coin des locaux et en fin connaisseur, nous a fait découvrir de bons vins. On a vraiment passé de bons moments. J'ai aussi retrouvé un ancien collègue "Rodrigo" avec qui nous sommes allés faire une mini dégustation de bière. C'était cool de le revoir. Prochaine étape, Mendoza où Andrès un ami et ancien collègue nous attend.

  • Chez Maria
    Chez Maria
  • Chez Martin
    Chez Martin
MENDOZA - 14 février 2013 :
Mendoza
Mendoza

Au terminal de bus de Mendoza, nous avons retrouvé Andrès, cela devait faire au moins 6 ans que je ne l'avais pas vu, mais il n'a pas changé ;O). Nous sommes allés prendre le petit-déjeuner chez sa maman, de bons croissants, du pain, du café, de la confiture, bref il y avait tout ce qu'il fallait, ça nous a fait un bien fou. Qui dit Mendoza, dit Bodega, nous sommes allés dîner à la Bodega Tapiz, une bonne adresse. Le lendemain on décide d'aller visiter la Bodega "Trapiche", enfin d'abord il faut y arriver et là encore, une dame a vraiment été plus qu'adorable avec nous. Lorsque nous sommes arrivés à l'arrêt de bus, elle nous a accostés pour savoir où nous allions, on lui montre la carte et elle nous indique le bus à prendre (qui se trouve être le même que le sien). Au même moment le bus arrive et elle nous dit de monter, en lui montrant le petit magasin juste derrière, on l'informe que nous devons d'abord faire de la monnaie et que l'on prendra le prochain, elle insiste pour que l'on monte, demande au chauffeur de nous dire où nous devons sortir et paie notre trajet. Mais c'est pas tout, une fois dans le bus, elle s'approche de nous, nous donne sa carte de bus et de la monnaie, car le solde de la carte n'était pas suffisant pour notre trajet retour. On hallucine ! On lui explique que c'est ok, qu'elle peut garder sa carte et son argent, mais encore une fois elle insiste, alors on lui propose de lui payer avec un billet, mais cette fois encore elle refuse, alors on la remercie et on prend la carte et la monnaie. Après 15 minutes de marche sous un soleil tapant, nous voici arrivés à la Bodega Trapiche. Nous avons fait le tour avec la dégustation basic ensuite nous avons demandé à goûter d'autres vins. Pour cela nous devions payer un supplément, mais le dégustateur était déjà tellement éméché par les dégustations antérieures qu'il nous a laissé les bouteilles de grands crus sur la table et à disparu, du coup on a jamais payé la 2ème dégustation. Le soir, nous sommes allés souper avec Andrès, son frère, sa sœur, leurs conjoints et une amie à eux, c'était très sympa et cela nous a permis de pratiquer notre espagnol ;). La sœur d'Andrès et son mari sont architectes, ils ont construits et gèrent un hôtel qui se situe en plein milieu de leur vignoble, c'est très très jolie et les chambres sont super confortables. Nous avons eu la chance de séjourner là-bas jusqu'à notre départ de Mendoza. Merci pour votre accueil et votre amabilité, on a pu se reposer pleinement, cela nous a fait beaucoup de bien. J'ai été très heureuse de revoir Andrès et de connaître un peu mieux sa famille, la prochaine fois que l'on se voit ça sera en Suisse et on ne va pas attendre 6 ans cette fois. Merci pour tout ! C'était plus que parfait.

  • Bodega Tapiz avec Andrès
    Bodega Tapiz avec Andrès
  • Avec de succulants déserts
    Et de succulants déserts
  • Dégustation à la bodega Trapiche
    Dégustation à la bodega Trapiche
  • Le bâtiment
    Le bâtiment
  • Le Malbec
    Le Malbec
  • Le musée
    Le musée
  • Les cuves
    Les cuves
  • Au début
    Au début
  • A la fin
    A la fin
  • L'hôtel El Aguamiel
    L'hôtel El Aguamiel
  • Dessiné et géré par
    Dessiné et géré par
  • La soeur à Andrès 'Leticia' et son mari 'Gustavo'. Merci pour se magnifique séjour
    La soeur à Andrès 'Leticia' et son mari 'Gustavo'. Merci pour se magnifique séjour
  • Au revoir les bons repas de Mendoza
    Au revoir les bons repas et les bons vins de Mendoza
BARILOCHE - 19 février 2013 :
Rando Bariloche
Rando Bariloche

Ça n'est pas la Suisse, mais cela y ressemble, un lac, des montagnes, des chocolatiers un peu partout et des Bouviers bernois. La région de Bariloche, surnommée la « Suisse Argentine » par les Argentins, est réputée pour ses paysages de lacs et de montagnes, ses fabriques de chocolat, sa station de sports d'hiver (possédant l'un des plus anciens et plus étendus domaine skiable d'Amérique de Sud), ainsi que ses cours d'eau riches en truites et saumons. D'ici nous partirons pour une randonnée de 3 jours, nous passerons notre première nuit à la Laguna Schmoll (non, pas Eddy Mitchell !) ensuite nous descendrons dans les cailloux jusqu'à la laguna Jackob et nous dormirons à la laguna Los Tempanos. Pour finir nous marcherons pendant 6h00 pour atteindre la route où nous ferons du stop pour rentrer à Bariloche. Il y a pas mal de chose à faire par ici, on regardait pour faire du rafting, quand soudain, Marc-Aurèle regarde les jours qu'ils nous restent avant de reprendre l'avion à Santiago. Un rapide calcul et on se rend compte qu'il faut que l'on bouge si on veut encore faire d'autres marches. La météo n'étant pas bonne, on laisse tomber le rafting et on prend un bus jusqu'à El Calafate.

  • Sommet de Catedral
    Sommet de Catedral
  • Catedral bis
    Catedral bis
  • Début du chemin
    Début du chemin
  • Laguna Schmoll
    Laguna Schmoll
  • Notre campement
    Notre campement
  • Vin Trapiche
    Vin Trapiche
  • Suivre les points rouge et jaune
    Suivre les points rouge et jaune
  • Laguna Jakob
    Laguna jackob
  • Laguna Los Tempanos, notre caillou pour la nuit
    Laguna Los Tempanos, notre caillou pour la nuit
  • Le lac s'est transformé en miroir
    Le lac s'est transformé en miroir
  • Le petit-déjeuner
    Le petit-déjeuner
EL CALAFATE - 25 février 2013 :
El Calafate - Perito Moreno
El Calafate - Perito Moreno

Nous ferons 30 heures de bus avant d'atteindre El Calafate. Demain on va voir le Perito Moreno (le glacier Perito Moreno est l'un des trois seuls glaciers de Patagonie qui n'est pas en régression. Le front du glacier fait approximativement 5 000 mètres de long, la hauteur de glace est de 170 mètres, dont 74 mètres sont émergés. Il avance d'environ deux mètres par jour (700 mètres par an. À certains endroits son épaisseur atteint 700 mètres). C'est immense ! Voir cette masse de glace se rompre par endroit dans un bruit assourdissant, vous donne les frissons, c'est à vivre pour le comprendre. (À la différence d’autres glaciers caractérisés par les effondrements de pans de glace, le Perito Moreno détache d'immenses blocs de glace. À n'importe quelle époque de l'année, se produisent des effondrements constants de ses murs de glace. Le front du glacier avance sur le lac Argentino. Quand il atteint la rive opposée, il divise le lac en deux créant des digues naturelles. Les eaux du bras Rico du lac Argentino montent alors jusqu'à trente mètres et commencent à éroder le glacier qui devient moins résistant et cède sous la pression. Cet effondrement spectaculaire du front du glacier a lieu périodiquement, mais la fréquence de ce cycle est irrégulière et peut prendre d'un an à une décennie. La première rupture a été observée en 1917 et la dernière date du 2 mars 2012, en prenant les années précédentes en compte, cela fait une moyenne d'une fois tous les quatre à cinq ans).

  • Perito Moreno
    Perito Moreno
  • Et quand
    Et quand
  • ça casse
    ça casse
  • ça donne cela
    ça donne cela
  • Il faut encore
    Il faut encore
  • s'imaginer
    s'imaginer
  • Le bruit
    Le bruit

Le 27 tôt le matin nous nous rendons à El Chalten et commençons notre rando de 5 jours (aujourd'hui c'est aussi un jour spécial, c'est l'anniversaire de ma maman et cela me fait bizarre de ne pas être là pour ses 60ans, mais on se rattrapera à notre retour, car on aura encore quelques mois pour les fêter :O)). Nous passerons notre 1ère nuit au campement Poincenot, au pied du fameux "Fitz Roy" (3 405 mètres). En dépit de sa faible altitude, cette montagne est réputée comme une des plus dures au monde. Le granite très compact requiert un haut niveau d'escalade et les conditions climatiques sont généralement extrêmes. Le lendemain on se lève aux aurores pour nous rendre au Lago de los Tres et admirer le soleil se lever et colorer cet énorme monolithe de granite.

  • Campement au pied du Fitz Roy
    Campement au pied du Fitz Roy
  • Pour les toilettes...
    Pour les toilettes...
  • On a le choix :)
    On a le choix :)
  • 1
    1
  • 2
    2
  • 3
    3
  • Fitz
    Fitz
  • Roy
    Roy
  • Une pensée pour Bob
    Une pensée pour Bob

La 2ème nuit nous la passerons près du "Lago Torre" qui se trouve un peu plus au sud. Avant que le soleil se couche, nous allons examiner la tyrolien que nous devrons emprunter demain matin afin de traverser la rivière. Et bien traversé une rivière avec un gros sac à tirer par les pieds, ça n'est pas si facile que ça (ou je n'ai pas encore la technique). Une fois la rivière traversée, il ne nous reste plus qu'à trouver le chemin, ce qui n'a pas été chose facile, mais l'instinct de Marc-Aurèle a trouvé la bonne piste. Il fait chaud, ça monte, les sacs sont lourds et il y un rapace qui nous tourne autour, il a repéré la poubelle attachée sur le sac à dos de Marc-Aurèle, on trouve un bâton et on bouge celui-ci au dessus de nos têtes, il est revenu un peu plus tard, mais il a compris que c'était peine perdue. Notre 4ème nuit se fera au dernier campement avant le Paso del Viento.

  • On quitte le Fitz Roy pour se rendre au au Lago Torre
    On quitte le Fitz Roy pour se rendre au Lago Torre
  • Un peu de glace dans le lac
    Un peu de glace dans le lac
  • Test du câble de la tirolienne
    Test du câble de la tirolienne
  • Lever du soleil depuis le camp
    Lever du soleil depuis le camp
  • Séchage de tente et brossage de dent
    Séchage de tente et brossage de dent
  • En route
    En route
  • Prête pour la tirolienne
    Prête pour la tirolienne
  • Le voilà notre chemin
    Le voilà notre chemin !
  • En bas, le Lago Torre
    En bas, le Lago Torre
  • Sur le chemin
    Sur le chemin
  • Bientôt en haut
    Bientôt en haut
  • De l'autre côté
    De l'autre côté
  • La nuit tombe
    La nuit tombe

Le Paso del Viento, nous dédicaçons cette route à David (alias Bob), qui nous a donné de très bons conseils, (on a bien pensé à toi, tu devais avoir les oreilles qui sifflaient). Nous avons attendu que le soleil se lève pour prendre la route, car quand il n'est pas là, il ne fait pas chaud et ce matin nous devons traverser une rivière à guer qui se divise en plusieurs bras. Celle-ci vient du glacier, il ne faudra pas trop tarder au sommet avant de redescendre, car l'eau et le courant vont augmenter au fil des heures. A l'aide de battons, nous entamons la traversée de la rivière. Comment vous dire, c'est pas froid c'est très froid, on ne sent plus nos pieds. Une fois de l'autre côté on est bien content de remettre nos chaussettes. Après avoir marché dans la caillasse et sur le glacier, nous entamons la dernière montée vers le "Paso del Viento". De là on peut voir "The South Patagonian Ice Cap (or Hielo Continental)", la 3ème plus grande étendue de glace sur la planète après le pôle sud et le pôle nord !!! Une fois au sommet,on en croit pas nos yeux, face à nous un horizon de glace, c'est grandiose. L'endroit parfait pour notre super lunch, composé d'une mini tortilla, d'un bout d'une tranche de jambon et d'une sauce ketchup mayo..... C'est sûr que c'est pas cela qui va nous caler. Devant un tel panorama, on en oublie l'heure qui tourne, nous avons une rivière à traverser avant 15h00. Arrivés à la rivière, nous remarquons que les bras d'eau s'étaient étendus. Nous décidons de traverser à 2 et de laisser nos bâtons. Nous choisissons 2 bras d'eau assez large, on pensant que le courant sera moins fort. J'ai de l'eau jusqu'à mi-cuisse et c'est toujours aussi froid. Une fois l'autre rive atteinte, on s'écroule sur le bord, on ne sent plus nos jambes et nos pieds, on rigole, car on se voit affalé sur le bord tel 2 cachalots. De retour à El Chalten, on ne rêve que d'une chose, une grosse pizza. Celle-ci à d'ailleurs failli nous faire louper notre bus pour El Calafate. Demain on retourne au Chili, direction Puerto Natales.

  • Vue depuis El Paso del Viento
    Vue depuis El Paso del Viento
  • Sur le glacier
    Sur le glacier
  • Le photographe
    Le photographe
  • La glace partout
    La glace partout
  • Lunch spot
    Lunch spot
  • Le chemin du retour au camp
    Le chemin du retour au camp

Si vous désirez recevoir un e-mail lorsque nous publions de nouveaux textes, envoyez un e-mail vide à cette adresse (cliquez en-dessous) :

comeawaywith-me+subscribe@googlegroups.com

Commentaires