Publié le : 15 January 2013
Pays : Canada       Auteur : Lory

Canada, suite et fin

27 septembre 2012 :

En arrivant à Vancouver nous avons été chaleureusement accueilli par Samuel, qui nous avait concocté un bon petit souper après cette journée de trajet. Son colocataire qu'en à lui nous a gracieusement laissé son lit pour quelques nuits. Merci à vous c'était super agréable.

Le week-end qui a suivi nous sommes allés à Whistler avec Samuel. Première étape trouver des vélos (et oui, Whistler c'est le paradis du VTT). Le soir nous avons retrouvé Ignasi et Anni pour le souper, puis plus tard, les amis de Samuel. Ensuite direction le cinéma pour voir deux films de ski en Alaska. Pour la petite histoire, il y avait une sorte de tirage au sort avec le numéro de la place et juste avant le tirage Marc-Aurèle me regarde et me demande pour échanger nos billets, après une petite hésitation, j'accepte. Et d'après vous, qui a eu le lot ? He bien, c'est Marc-Aurèle et oui ! Qu'est-ce qu'il a gagné ? Oh 3x rien, seulement une journée d'héliporté en Alaska, rien que ça.... Le lendemain on est parti faire du VTT avec toute la petite équipe. Bilan : génial ! J'ai découvert une nouvelle facette du VTT (qu'il faudra que j'entraîne).

  • Les vélos sont chargés, on est paré!
    Les vélos sont chargés, on est paré!"
  • Mes 2 coachs et moi
    Mes 2 coachs et moi

01 octobre 2012:

Aujourd'hui on reprend la route direction Jasper, on compte 2 jours de trajet. Nous avons eu un peu de mal à trouver l'endroit idéal pour notre première nuit, mais après quelques allez et retour, nous trouvons un petit chemin (enfin le début d'un petit chemin) qui mène vers un lac, nickel. De plus, nous avons eu droit à une belle surprise en fin de journée, car le soleil couchant faisait ressortir les couleurs automnales des arbres avec en prime leurs reflets dans le lac.

  • Marc-Aurèle au voulant
    Marc-Aurèle au volant
  • He ben voilà! un endroit sympa pour dormir
    He ben voilà! un endroit sympa pour dormir

Le lendemain en fin de matinée on voit un panneau au bord de la route avec écrit en grand "CAFE / CAPPUCCINO", on se regarde: "Oh! cappuccino ?", "Oh yes !". La bonne surprise: L'établissement était tenu par des milanais et au bord d'un lac (lac des roches), la mauvaise: La facture, 2 cappuccinos avec 2 bouts de gâteaux = 35 USD (ça fait mal au budget). Un peu plus tard on s'arrête près d'un lac artificiel pour dîner et du coup finir les restes de notre glacière. Les couleurs de l'automne nous ont accompagnées tout au long de notre trajet.

  • 2 Cappuccinos pour la 5!
    2 Cappuccinos pour la 5!
  • Y'a pas à dire, c'est beau l'automne
    Y'a pas à dire, c'est beau l'automne

03 Octobre 2012:

Nous voici arrivé à Jasper. Mmmh, ici ça sens l'hiver, les sommets sont enneigés, il est tombé 25 cm en altitude la nuit passée. Bon avec nos petites baskets de rando on peut oublier le trek et la nuit dans une cabane. Peu importe, il y a tellement de belles choses à voir par ici, comme entre autre le lac Medicin qui se vide en hiver et se rempli à la fonte des neiges. (Pour la petite histoire, ce n'est pas vraiment un lac, mais plutôt une zone dans laquelle la Rivière Maligne s'écoule, le débit est tel pendant les mois d'été que cela agit un peu comme une baignoire qui se remplie trop vite pour pouvoir se vider normalement par le système souterrain.)

  • Ah ! la neige !
    Ah! La neige
  • Lac Medecin
    Lac Medicin

Un peu plus loin nous rencontrons notre premier ours noir. Celui-ci est plutôt docile, on peut même lui faire des câlins. Puis nous en voyons un 2ème, tranquille au bord de la route entrain de chercher des baies, mais bon, on ne va pas trop s'approcher quand même. Ici, les montagnes sont coquettes, elles passent des heures à observer leur reflet dans les lacs. Les Mooses eux aiment les grands espaces, on en voit un se balader dans la partie déjà vide du lac medicin. Il n'y a pas de doute, ici la nature est reine et les animaux sont rois. Ce n'est d'ailleurs pas notre petite voiture qui va faire fuir une chèvre qui se plaît au milieu de la route (c'est un peu le problème en hiver, car les animaux viennent lécher le sel de la route, donc prudence).

  • La nouvelle peluche de Marc-Aurèle
    La nouvelle peluche de Marc-Aurèle
  • Ah là, c'est plus une peluche!
    Ah là, c'est plus une peluche!
  • Madame prend ses aises au milieu de la route
    Madame prend ses aises au milieu de la route
  • On ne dirait pas comme ça, mais c'est vraiment grand un Moose.
    On ne dirait pas comme ça, mais c'est vraiment grand un Moose.

Lorsque l'on arrive au camping, les panneaux nous rappellent que l'on est au pays des ours. Le lendemain on se trouve un petit endroit au soleil pour déjeuner et faire notre première expérience culinaire c'est-à-dire, faire des pancakes avec les moyens du bord, verdict, sa colle de trop, mais on y arrive quand même.

  • Vous êtes au pays des ours!
    Vous êtes au pays des ours!
  • Pancake experimental
    Pancake experimental

Notre descente sur Canmore continue avec des paysages toujours aussi époustouflants. Un petit arrêt lunch au pied du glacier en pensant à nos chères montagnes suisses et françaises et on repart. Les paysages sont toujours magnifiques, d'ailleurs je n'avais encore jamais vu autant de forêt, c'est incroyable !

  • Fait pas chaud près du glacier
    Fait pas chaud près du glacier
  • Un aperçu des paysages canadien
    Un aperçu des paysages canadien

À cette saison, il n'y a que très peu de camping d'ouvert. A vrai dire, nous n'avons pas le choix, car il n'y en a qu'un. Bon, 1ère surprise, la carte des Rangers est fausse, le camping est mal situé. Nous l'avons trouvé quelques kilomètres plus loin. Oui mais heu…, il y a un panneau devant qui dit: "Fermé, désolé, la décision à été prise après l'impression de la brochure". Ah ! ben bravo ! Bon il commence à faire nuit, mais il nous en faut un peu plus pour nous décourager. On voit une auberge juste de l'autre côté de la route, nickel! Ouaip, ben pas tant que ça, il demande 25 Usd par personne en dortoir sans électricité avec les toilettes à l'extérieures, c'est un peu cher tout ça. Bon il faut que l'on se décide. Il y a vien un coin un peu caché dans la forêt, mais comme il est interdit de dormir ailleurs que dans un camping (ou hôtel) et que les Rangers vadrouillent, on risque de se faire retirer le pass. Finalement on décide de se rendre au super lodge à 200 usd la nuit (le détail qui tue, le Wi-fi est payant). Evidemment, ce n'est pas pour y dormir (enfin pas tout à fait), mais pour se réchauffer et manger un hamburger de "Elk" à 17 USD. Après avoir été chacun son tour au toilette se brosser les dents et se laver le visage, on retourne à la voiture, que l'on déplace un peu plus loin sur le parking et on décide de dormir là.

  • Un petit panneau explicatif, c'est toujours utile
    Un petit panneau explicatif, c'est toujours utile

Le lendemain on se réveille aux aurores pour voir le lever du soleil sur le lac Mono qui se trouve justement à côté du lodge. On se les cailles, il fait -15 (je vous laisse imaginer la nuit, moi j'ai dormi avec mon bonnet). On attend le soleil avec impatiente. On voit la brume caresser la surface du lac et quand le soleil montre enfin le bout de son nez, wahooo ! c'est tellement beau ! L'attente en aura value la peine. Bon nos pieds sont gelés, mais on est content, je sens qu'aujourd'hui on va encore voir des paysages grandioses, yououu ! Hop, dans la voiture, chauffage à fond jusqu'au lac Morraine ou le soleil n'a pas encore pointé le bout de son nez. Là encore c'est génial, les rayons du soleil sont tels des pinceaux qui peignent au fur et à mesure le lac couleur turquoise. Ca sera l'endroit idéal pour déjeuner.

  • Lac Mono
    Lac Mono
  • Petit déjeuner au bord du lac morraine
    Petit déjeuner au bord du lac Morraine

Nous voici arrivés à Canmore, dans la charmante demeure de Rob et Ingrid. Nous sommes accueillis comme des rois, ça a été un endroit de rêve pour se poser quelques jours. Merci a Rob et Ingrid pour leur générosité et leur joie de vivre. Les prévisions météorologiques nous font reprendre la route plus vite que prévu. À cette période de l'année il faut profiter du beau temps quand il est là, nous voici donc reparti direction la frontière américaine. On décide de faire un peu de off-road pour tester les routes canadiennes. Les arbres jaunes sont présents tout au long du trajet sans parler des boucs (une pensée pour Thierry) et d'un élan qui traverse la route juste devant nous. On a bien sali la voiture, on est content, on peut aller se coucher. On trouve un spot à côté d'une rivière qui nous semble plutôt pas mal (on aperçoit même un troupeau de biches (ou quelque chose comme ça). On a déchanté lorsque le premier train de marchandise est passé et je peux vous dire qu'il en met du temps pour passer, car ces trains sont énormément long. (Note pour plus tard: Ne pas s'arrêter à côté d'une voie de chemin de fer, on est pas en Suisse, les trains roulent toute la nuit).

  • Chez Rob & Ingrid
    Chez Rob & Ingrid
  • Et hop, je saute la barrière juste devant la voiture
    Et hop, je saute la barrière juste devant la voiture
  • Un Moose passe
    Un Moose passe
  • Notre spot pour la nuit
    Notre spot pour la nuit

09 octobre 2012:

C'est donc frais et reposés que nous avons repris la route jusqu'à la frontière. Heureusement on avait les excellents muffins d'Ingrid pour nous donner la pêche :0).

  • La nuit a été courte Marc-Aurèle ?
    La nuit a été courte Marc-Aurèle ?
  • C'est tellement bon qu'il en mange le papier
    C'est tellement bon qu'il en mange le papier

Si vous désirez recevoir un e-mail lorsque nous publions de nouveaux textes, envoyez un e-mail vide à cette adresse (cliquez en-dessous) :

comeawaywith-me+subscribe@googlegroups.com

Commentaires